text.skipToContent text.skipToNavigation

LEGS PRÉCIEUX

Jessica Hendricks Yee, fondatrice de Zahava, fait le pont entre les générations avec ses créations d’exception

La vie est ponctuée de moments marquants. Mariages, naissances et autres événements petits et grands façonnent notre identité chacun à leur façon. Jessica Hendricks Yee, fondatrice de Zahava, en sait quelque chose, elle qui a appris les rudiments du métier dans la bijouterie de sa mère, découvert de nouvelles cultures et conceptions des choses en enseignant l’anglais en Asie du Sud-Est et lancé sa collection The Brave pour aider les femmes victimes de traite à reprendre leur destin en main.

Voilà justement la raison d’être de Zahava, remémorer ces moments porteurs de sens et les exprimer sous forme de bijoux fins à chérir et à transmettre de génération en génération. Des souvenirs d’hier qui se perpétuent aujourd’hui, nous rappelant au passage notre essence et nos racines.

En prévision de la boutique éphémère avec atelier de personnalisation qui ouvrira du 8 au 11 novembre au magasin Holt Renfrew de la rue Bloor, nous nous sommes entretenus avec Jessica pour connaître les origines de Zahava, l’importance des symboles et la façon dont ses créations héritage jettent un pont entre les générations.

MAGASINER LA COLLECTION

Holt Renfrew Image of H Project Zahava
Holt Renfrew Image of H Project Zahava
Holt Renfrew Image of H Project Zahava
Holt Renfrew Image of H Project Zahava

Le Projet H tient votre collection The Brave depuis quelque temps déjà. D’où vous est venue l’idée d’en lancer une nouvelle?

Je me suis mariée il y a deux ans. Ma famille est mixte, principalement juive, et celle de mon mari est sino-américaine. Inutile de vous dire que la cérémonie fut un festival de symboles et de rituels! Au début, les multiples formules traditionnelles qui s’offraient à nous étaient source de préoccupation, surtout qu’aucune ne nous ressemblait vraiment. Mais peu à peu, nous avons réalisé toute la richesse derrière cette belle diversité. Je me suis donc penchée sur les nombreux rituels et symboles du passé et sur la manière de les transposer aujourd’hui. Cette expérience m’a ouvert les yeux sur les bijoux qui se transmettent d’une génération à l’autre : comment un objet peut-il immortaliser un moment tel un mariage et s’imprégner de sa symbolique?

Parlez-nous des créations Zahava confectionnées à Tel-Aviv, en Israël.

Tel-Aviv est une ville jeune et branchée, très ouverte sur l’art, la fierté gaie et le graffiti. Bon nombre des symboles qui arborent nos créations viennent de là, comme le chameau ou le rameau d’olivier; j’aime leur côté terre-à-terre. C’est si différent d’où j’ai grandi! J’aimais aussi l’idée de collaborer avec des maîtres-ferronniers de l’endroit, puisqu’ils entretiennent une relation fascinante avec l’histoire ancienne. À New York, il n’y a pas cette tradition des objets de famille qu’on retrouve dans d’autres pays, celle qui m’a inspirée.

Comment avez-vous choisi les symboles qui agrémentent le médaillon Token?

J’ai voulu utiliser des symboles universels qui parlent à différentes cultures. Le bouddhisme et le judaïsme occupent une grande place dans ma vie, et je souhaitais partager une partie de moi et de mon récit, mais surtout créer des pièces auxquelles chacun pourrait attribuer sa propre signification.

Décrivez-nous le Golden Atlas et sa source d’inspiration.

Le Golden Atlas est un pendentif en forme de globe terrestre qu’on peut personnaliser en apposant un diamant à l’endroit de son choix. L’inspiration m’est venue lors d’une sortie de camping tout près de Marrakech. Tout était si beau, si paisible, je devais trouver une façon d’immortaliser ce parfait moment de sérénité. Après avoir songé à me faire tatouer, l’idée du Golden Atlas est née : j’ai alors pris un pendentif et j’ai déposé un petit diamant sur Marrakech, question que cette belle énergie m’habite à jamais.

« J’ai privilégié des symboles uniques, comme tirés d’un autre lieu ou d’une autre époque, pour insuffler à mes créations une part de mystère et de grandeur. »

(Jessica Hendricks Yee, fondatrice, Zahava)

Holt Renfrew Image of H Project Zahava
Holt Renfrew Image of H Project Zahava

Pourquoi avoir axé Zahava et la collection Brave sur les bijoux?

J’ai toujours été passionnée de design. Ma mère a ouvert une bijouterie fine lorsque j’avais 14 ans. Au début, je trouvais ça ennuyeux à mourir; j’aurais donc préféré qu’elle tienne une boutique de vêtements! C’est en vieillissant que mon amour des bijoux s’est développé, quand j’ai découvert leur côté personnel, intime et profond. C’est sans parler de l’intemporalité de la joaillerie fine, qui se charge de sens et d’émotions au fil des générations.

Votre grand-mère est l’une des mannequins de votre campagne. Qu’est-ce qui a motivé ce choix?

Ma grand-mère, c’est ma muse. C’est une femme extraordinaire : elle a 92 ans, pratique la méditation depuis 40 ans, fait du yoga et boit son smoothie vert tous les jours. Elle est tellement cool! Je voulais que mon carnet de mode rende hommage aux femmes de tous âges, et me suis dit que ce serait fantastique que ma propre grand-mère y figure. Zahava se fait une fierté d’honorer les rituels du passé et de les transmettre aux nouvelles générations, particulièrement en cette ère du numérique. Il y a quelque chose d’intime et d’intemporel qui me touche lorsque la sagesse se transmet de mère en fille.

BOUTIQUE ÉPHÉMÈRE AVEC ATELIER DE PERSONNALISATION

Du 8 au 11 novembre
Projet H, au 2e

Magasinez la collection de Zahava et immortalisez votre moment marquant. Au choix, un pendentif Golden Atlas avec un diamant posé à l’endroit précis de votre souvenir, ou un message gravé au dos de votre médaillon Traveller’s Token préféré.

VOIR L’INFO DU MAGASIN

MAGASINER LA COLLECTION

Holt Renfrew Image of H Project Zahava
Holt Renfrew Image of H Project Zahava