Skip to content Skip to navigation

Select Holt Renfrew stores are now open with changes in place to help keep you safe. LEARN MORE | Curbside Pick Up now available at select locations. SEE DETAILS

Deep Diving Contre vents et marées

— 22 APR. 20 — 22 AVRIL 2020
Environmental activist Alexandra Cousteau discusses her grandfather’s legacy, the importance of saving our oceans, and how we can all act now to make a difference L’écoactiviste Alexandra Cousteau nous entretient au sujet de l’héritage de son grand-père, de l’importance de préserver les océans et des moyens de changer la donne

“My grandfather, Jacques-Yves Cousteau, often reminded me that people protect what they love, and they love what they know.” « Mon grand-père, Jacques-Yves Cousteau, me répétait souvent que les gens protègent ce qu’ils aiment et aiment ce qu’ils connaissent. »

Alexandra Cousteau
Filmmaker, Environmental Activist, Oceana Senior Advisor
Alexandra Cousteau
Cinéaste, écoactiviste et conseillère principale, Oceana

How did the work of your grandfather, Jacques-Yves Cousteau, inspire you? De quelle façon l’œuvre de votre grand-père, Jacques-Yves Cousteau, vous a-t-elle inspirée?

“I think that the legacy I got from my grandfather started when he first taught me to dive when I was seven. From that dive, and the expeditions I went on with him as a child, I learned about the excitement of discovering the underwater world. I would visit him in Monaco, where we would spend time in the aquarium at the Oceanographic Museum. We would pretend that I was a mermaid princess and he was the steward king of this magical underwater universe. He often reminded me that people protect what they love, and they love what they know.” « Je crois que j’avais sept ans lorsque mon grand-père m’a apprise à plonger et, par le fait même, transmis sa passion. Après cette sortie en mer et nos diverses expéditions au cours de mon enfance, j’ai eu la piqûre pour le monde sous-marin. À l’époque, j’allais lui rendre visite à Monaco et nous allions nous balader à l’aquarium du Musée océanographique. Nous imaginions que j’étais une princesse sirène et qu’il était le grand roi de ce merveilleux royaume abyssal. Il me répétait souvent que les gens protègent ce qu’ils aiment et aiment ce qu’ils connaissent. »

Was there a pivotal moment when you realized you needed to work in ocean conservation? Y a-t-il eu un moment charnière où vous avez compris que vous deviez œuvrer à la conservation des océans?

“The oceans have always been a very important part of my life, starting when I joined my parents on expedition as a baby. I’ve grown up travelling and exploring different underwater habitats around the world. I have always loved the adventure and discovery of being on expeditions with my crew and the shared sense of purpose we have to tell stories that can inform, inspire, and engage people to protect our oceans.” « Les océans ont toujours occupé une grande place dans ma vie. Bébé, mes parents m’emmenaient déjà avec eux lors de leurs périples. J’ai grandi en voyageant et en explorant divers habitats subaquatiques du monde entier. Passionnée d’aventure, j’ai toujours adoré faire des découvertes lors d’expéditions avec mon équipe. J’aime aussi l’optique commune que nous avons de partager divers récits visant à informer, inspirer et motiver les gens à protéger nos océans. »

What are the current issues surrounding the ocean, and how are they affecting us? Quels sont les enjeux actuels liés aux océans et quels sont leurs effets sur nous?

“Our oceans are facing growing threats due to climate change, pollution, overfishing, and habitat destruction. Climate change is resulting in oceans that are more acidic, warmer, and with shifting currents. Plastic pollution is filling our oceans and harming marine life. In our quest to fish more and more, we’ve developed technologies that have allowed us to strip our oceans of life. In Canada alone, less than 29 per cent of fish populations are considered healthy. This is bad news for the health of our ocean ecosystems.” « Les océans sont confrontés à des menaces croissantes dues au changement climatique, à la pollution, à la surpêche et à la destruction des habitats. Le changement climatique acidifie et réchauffe l’eau des océans et déplace les courants. La pollution plastique s’y accumule et nuit à la vie marine. Dans notre quête visant à pêcher de plus en plus, nous avons développé des techniques qui anéantissent la vie océanique. Au Canada seulement, moins de 29 pour cent des populations de poissons sont jugées comme étant saines. C’est une très mauvaise nouvelle quant à la santé de nos écosystèmes océaniques. »

H Project Alexandra Cousteau
Why should people care about the well-being of the ocean? Pourquoi les gens devraient-ils se soucier du bien-être des océans?
“Oceans are the source of all life on Earth: they create the majority of the planet’s oxygen, regulate our climate and weather patterns, and provide sustenance and jobs for billions of people around the world. The oceans start in our own backyards, at our dinner table, in our supermarkets and our gutters.” « Les océans sont la source de toute vie sur Terre : ils génèrent la majeure partie de l’oxygène de la planète, régulent notre climat et les phénomènes climatiques, et fournissent emplois et nourriture à des milliards de personnes dans le monde. La protection des océans commence dans notre propre cour, à notre table, dans nos supermarchés et dans nos caniveaux. »

As consumers, what can we do every day to reduce harm to the oceans? En tant que consommateurs, que pouvons-nous faire au quotidien pour protéger les océans?

“Everything we do on a day-to-day basis has the ability to positively or negatively affect our oceans. For example, by being mindful of what fish we’re eating, we can help ensure we are not supporting piracy, human rights abuses, or fishing endangered species. We can also research solutions for sustainable fashion, beauty, and travel. We can break free from single-use plastics by advocating for companies to offer plastic-free choices for consumers and for governments to implement plastic-free policies that ban or phase out the use of non-essential single-use plastics. We can also join organizations like Oceana Canada that campaign for policy changes to create healthy oceans full of life. Everything we do for or against the oceans is writing our future.” « Tout ce que nous faisons au quotidien peut avoir un effet positif ou négatif sur les océans. Par exemple, en choisissant judicieusement les poissons que nous consommons, nous pouvons éviter de soutenir la piraterie, la violation de droits humains et la pêche d’espèces en voie de disparition. Nous pouvons également miser sur des articles mode, des produits de beauté et des solutions de déplacement durables. Nous pouvons éviter les plastiques à usage unique en enjoignant les entreprises à offrir des options sans plastique et les gouvernements à mettre en œuvre des politiques interdisant ou abandonnant progressivement les plastiques non essentiels à usage unique. Nous pouvons également appuyer des organismes comme Oceana Canada qui militent pour des changements de politiques au profit d’océans sains et grouillants de vie. Tout ce que nous faisons en faveur ou en défaveur des océans déterminera notre avenir. »

“ Everything we do for or against the oceans is writing our future.” « Tout ce que nous faisons en faveur ou en défaveur des océans déterminera notre avenir. »

Alexandra Cousteau
Filmmaker, Environmental Activist, Oceana Senior Advisor
Alexandra Cousteau
Cinéaste, écoactiviste et conseillère principale, Oceana

Discover our newest curation of sustainable products crafted using fabrics that are both earth and ocean friendly. Select products from this collection will also help support Oceana Canada.